about_dmd_ok

Info

La compagnie Doble Mandoble a été fondée en 2007 par les frères jumeaux Luis Javier et Miguel Angel Cordoba Pelegrín. Après une trajectoire artistique longue et diversifiée dans les disciplines de la magie, du cirque et de l’acrobatie, ils ont décidé de se lancer dans des productions plus personnelles en tant que créateurs et interprètes des projets de leur compagnie.

Ils avaient participé auparavant à la création du spectacle « La Familia Rodriguez » de la compagnie Hopla Circus avec lequel ils ont tourné pendant 5 ans dans plusieurs pays d’Europe et d’ailleurs.

Les spectacles de Doble Mandoble se caractérisent par leur énergie, leur fraicheur, et leur humour. Il en ressort une grande maîtrise technique dans différents domaines comme la magie et l’acrobatie au service d’une mise en scène théâtrale, inondée par la poésie et le visuel. Le spectateur se laisse surprendre par la beauté et l’originalité de chaque création, qui provoque parfois des éclats de rire spontanés.

Les spectacles de Doble Mandoble ont reçus différents prix internationaux prestigieux, qui saluent la qualité du travail artistique et l’excellente mise en scène.

La première production de Doble Mandoble était un numéro de magie clownesque intitulé «Les Anneaux Indomptés ».

En 2009, Doble Mandoble présente son nouveau spectacle : « Mi OtroYo». Il s’agit d’une nouvelle approche de la magie en la mélangeant au cirque et à la manipulation d’objets dans une mise en scène théâtrale et burlesque. Au-delà de la simple démonstration d’une performance magique, la technique est ici mise au service d’une nouvelle forme de théâtre visuel, à la fois ludique et original, absurde et poétique.

2011 est l’occasion pour Doble Mandoble de créer un nouveau spectacle, cette fois-ci pour la rue, intitulé « La Belle Escabelle » ; une pièce qui est très demandée internationalement grâce à sa singularité, son humour et à la maitrise technique qui la parcoure.

En 2015 ils créent un nouveau spectacle où les technologies plus avancées sont le sujet principal. Cette fois-ci, dans «Full HD», il y a un vrai désir de susciter la réflexion autour du transhumanisme, un sujet qui touche Luis et Miguel. Leur évolution en tant qu’artiste mais aussi en tant qu’homme les incite à oser un spectacle plus personnel, plus profond sans renier leur univers gourmand de second degré.

 .